Human energy – Le Blog

Luxury Energy Drink / Boisson Énergisante – Unique #DéclencheurDePlaisirs

Human energy – Le Blog - Luxury Energy Drink / Boisson Énergisante – Unique #DéclencheurDePlaisirs

Concours Ambassadeur Human energy Saison 2

Ambassadeurhe2014Devenez le Nouvel Ambassadeur He 2014 SAISON 2

Après le grand succès de la version printemps, Human energy lance de nouveau un grand concours casting – sans obligation d’achat – pour découvrir et élire son Nouvel AMBASSADEUR avec à la clé un contrat de partenariat exclusif energy drink incluant une dotation minimum d’un mini frigo inox, une centaine de canettes He et un exemplaire de chaque goodies de la marque !
Que vous soyez sportif, mannequin, photographe, etc… ou simplement passionné par une discipline, amateur, semi-pro ou professionnel, seul ou en team, fille ou garçon, habitant en France métropolitaine, âgé d’au moins 15 ans : Devenez Notre Partenaire et Nouvel Ambassadeur 2014 !

Retrouvez ici les tous les participants PHOTOS pour cette seconde édition du concours Ambassadeur Human energy 2014 !

Rallycross Lohéac 2014 Team Knapick Human energy

Voici l’album photo du Team Knapick Human energy lors de l’étape française du FIA World Rallycross 2014, publié sur la page Facebook de Human energy

Valentin DARDILLAT Champion d’Europe 2014 de Jet ski

353image000001Le 24 août dernier les protagonistes du championnat d’Europe de Jet Ski avaient un ultime rendez-vous à Doncaster, au Royaume Uni. Vainqueur des épreuves précédentes, Valentin Dardillat abordait cette finale armé d’une confortable avance et donc sans pression. Vainqueur de deux des trois manches, le champion d’Europe 2013 a confirmé sa suprématie cette année encore et remporte ainsi un second titre de champion d’Europe consécutif !

Valentin se projette désormais sur le gros objectif de cette saison, le championnat du Monde, qui aura lieu à Lake Havasu City, aux USA, le 12 octobre prochain.

VDnewsfinale

Photo : Lou Dardillat

ITW

Comment s’est déroulée cette finale de championnat d’Europe ?

Valentin : « J’ai abordé l’épreuve assez détendu. Mon avance au championnat me donnait suffisamment de marge pour assurer mais à vrai dire ce n’était pas mon souhait ! Almur Ben Huraiz, le pilote dubaiote m’a imposé un gros rythme et beaucoup d’attaque. Il est arrivé sur cette épreuve avec un jet surpuissant, une machine surréaliste ! Impossible de le prendre au départ, il a fallu que je sorte une grosse attaque. De notre côté nous avions fait pas mal évolué ma coque et j’ai énormément gagné en maniabilité, ça m’a permis de compenser et de revenir su r lui. Je remporte la première manche mais dans la deuxième j’ai commis une erreur en heurtant une bouée, je termine cinquième. Dans la dernière manche Almur était devant mais son moteur a cassé, de ce fait je gagne. »

Quel bilan fais-tu de ton championnat d’Europe ?

Valentin : « C’est un championnat qui ne comportait que trois épreuves. En amont j’avais beaucoup de pression car avec aussi peu de manches il ne fallait pas commettre d’erreur. Il fallait aussi que je garde mon titre ! Je remporte les trois compétitions, c’est une vraie satisfaction, j’avais beaucoup bossé cet hiver pour réaliser cet objectif. Autre point positif, j’ai passé un cap physiquement. Depuis le début de saison j’arrive à piloter à 100% sans avoir de coup de mou en fin de manche, ce point était une priorité à ce niveau de compétition. »

Quelle sera la suite du programme ?

Valentin : « Je vais faire un petit tour vers Avignon le 13 septembre pour participer à la finale du championnat de France. Mon classement ne comptera pas, je ne suis pas inscrit à ce championnat, c’est davantage pour rester dans le bain avant le mondial qui est dans un mois et demi. J’espère que tout ira mieux cette fois-ci. L’année dernière j’ai rencontré de gros soucis mécaniques qui m’ont ôté toute chance alors que j’étais venu avec des ambitions. Cette année je compte bien changer la donne… « 

A suivre ici même et sur nos réseaux sociaux !

Repris de la Newsletter de Valentin Dardillat

Jet Ski : Valentin Dardillat bien parti pour conserver son titre Européen

353image000001

C’est en Autriche, à Pochlarn, qu’avait lieu la deuxième des trois étapes du championnat d’Europe de Jet ski ce week-end. Leader à l’issue de l’épreuve d’ouverture, Valentin Dardillat, Champion d’Europe en titre, s’est une nouvelle fois imposé au terme des trois manches. Régulier et incisif dans chacun des runs (2,1,1) le pilote Cobra Watercraft, champion en titre, a confirmé les attentes de ses supporters en creusant davantage l’écart qui le séparait déjà de Kevin Reiterer.

La finale du championnat aura lieu le 24 août à Doncaster !

V Dardillat 07143ITW

Comment s’est passée cette seconde épreuve de championnat d’Europe ?

Valentin Dardillat : « Plutôt bien ! Il n’y avait pas de qualifications, le choix du placement en grille se faisait selon le classement provisoire. J’ai donc pu me placer où je le souhaitais. Le tracé était très rapide et en partant devant il y avait moyen de s’échapper. Dans la première manche je suis sorti troisième mais rapidement j’ai réussi à reprendre la deuxième place. Je suis remonté sur Kévin qui menait mais j’ai dû me contenter de la deuxième place. Dans la manche suivante mon départ était nettement meilleur, je suis parti devant et j’ai gardé un net avantage ju squ’à l’arrivée. J’ai ensuite remporté la dernière manche sur tapis vert. »

Que s’est-il passé dans cette dernière manche ?

Valentin : « Je suis parti troisième, je revenais sur les deux premiers mais au fond du circuit ils me distançaient énormément. En définitive, ils shuntaient involontairement une bouée et forcément cela les avantageait. A la fin de la manche ils ont été pénalisés par les commissaires et j’ai donc été classé premier. Cela arrive rarement, mais je sais qu’ils ne l’ont pas fait dans le but de tricher. Je remporte donc le week-end avec une grande satisfaction et j’attends avec impatience la prochaine course. »

Comment t’es tu senti en course ?

Valentin : « Ça va de mieux en mieux. Physiquement j’étais en grande forme. Le seul problème est venu de mon jet qui perdait un peu de puissance en fin de manche. Malgré son système de refroidissement le moteur chauffait beaucoup car il faisait une chaleur terrible. Nous étions dans une sorte de cuvette et il n’y avait que peu d’air… »

Ton prochain rendez-vous ?

Valentin : « Ce sera dans deux semaines pour la finale du Jet Cross Tour à Vichy. Je vais avoir du mal à remonter sur Kévin mais je compte bien garder ma deuxième place. « 

Repris de la Newsletter de Valentin Dardillat